À propos de la Fondation Bernard van Leer

Qui sommes-nous ?

A la Fondation Bernard van Leer, nous sommes convaincus qu’apporter aux enfants les moyens de bien commencer la vie est la meilleure chose à faire et le meilleur moyen pour construire des sociétés prospères et créatives.

Nous sommes une fondation privée, qui se focalise sur le développement et le partage de connaissances sur ce qui permet le développement de la petite enfance. Nous apportons notre support financier et notre expertise à nos partenaires gouvernementaux, sociétaux et en entreprise afin de tester et mettre à l’échelle des services pour les enfants de bas âge et leur famille.

Au cours des 50 dernières années, nous avons investi plus de $500 millions et nous avons travaillé dans toutes les régions du monde. Nos partenariats ont permis d’informer les politiques publiques dans plus de 25 pays, conduit à d’importantes innovations concernant la mise en place de services et la formation qui ont été largement adoptés autant par des gouvernements que par des ONG. Ces partenariats ont également été à l’origine d’idées avant-gardistes qui ont changé la manière dont les acteurs, allant des parents aux décisionnaires politiques, conçoivent les premières années de la vie de l’enfant.

Histoire

Bernard van Leer, entrepreneur dans l’âme, est à l’origine d’une grande entreprise d’emballage présente dans le monde entier. Après la Seconde Guerre Mondiale, Bernard a été frappé par l’ampleur de la destruction qui a marqué cette période. C’est pourquoi il a décidé d’investir pour améliorer la société, et c’est ainsi que la Fondation est apparue en 1949, proposant une gamme élargie d’activités philanthropiques. Suite au décès de Bernard en 1958, son fils Oscar reprit la direction de entreprise d’emballage et de la Fondation.

Pourquoi investir dans le développement de la petite enfance ?

Au milieu des années 1960 Oscar van Leer, fils du fondateur Bernard van Leer, a décidé d’axer les activités de la Fondation sur les enfants en bas âge. Il a été inspiré par l’idée selon laquelle l’apport de changements au plus tôt dans la vie d’une personne pouvait changer considérablement son futur. En tant qu’entrepreneur, Oscar était convaincu que cet investissement dans la petite enfance était un des meilleurs moyens d’améliorer significativement la situation de ceux dans le besoin.

Depuis, de plus en plus d’éléments relatifs à la santé publique, la neuroscience et l’économie tendent à montrer que cet investissement dans le développement de la petite enfance peut se traduire par une meilleure santé, de meilleures aptitudes à apprendre et à travailler avec les autres, et des revenus plus élevés à l’âge adulte. Ces investissements permettent d’assurer des piliers fondamentaux:

  • En veillant à ce que les femmes enceintes, les bébés et les tout-petits aient accès à une nutrition et à des soins de santé adéquats
  • En protégeant les enfants en bas-âge contre la négligence, la violence familiale et sociale
  • En donnant aux nouveau-nés et aux enfants en bas âge des opportunités de stimulation précoce, de soins et d’apprentissage

Malgré l’existence de preuves irréfutables et la disponibilité de modèles efficaces de prestation de services, The Lancet, revue mondiale de santé publique, estime que 250 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans n’ont pas reçu les soins nécessaires dont ils avaient besoin pour atteindre leur plein potentiel.

Notre stratégie 2016-2020 : Apporter et adapter des solutions à grande échelle

Au cours des cinq dernières décennies, la Fondation Bernard Van Leer s’est investie dans le développement de la petite enfance. Aujourd’hui la Fondation entre dans une nouvelle phase où le défi est d’apporter et d’adapter des solutions à grande échelle. En effet, de nombreuses initiatives pour améliorer la santé, la nutrition, la protection et l’apprentissage des enfants en bas-âge ont prouvé leur efficacité dans les projets à petite échelle. L’enjeu est maintenant de déterminer comment atteindre des centaines de milliers ou même des millions d’enfants avec ces initiatives ?

Notre stratégie vise à apporter des éléments de réponse à cette question en construisant des partenariats dans 3 domaines :

Nos investissements au cours de cette période seront axés sur un ensemble de pays choisis pour refléter la diversité mondiale en termes d’économie, de géographie et de culture. Ces pays sont le Brésil, l’Inde, Israël, la Côte d’Ivoire, les Pays-Bas, le Pérou et la Turquie. En outre, nous avons lancé une initiative régionale pour venir en aide aux familles syriennes déplacées par le conflit à travers le Moyen-Orient et l’Europe.

Nous prévoyons également d’établir un certain nombre de partenariats en dehors de ces zones géographiques, où nous aurons identifié des opportunités d’apprentissage, de partage de connaissances et un potentiel d’impact à grande échelle.

Faits concernant la Fondation Bernard van Leer

Année de fondation
1949

Axée sur les enfants en bas âge depuis
1965

Mission
Améliorer les opportunités des enfants grandissant dans un environnement économique et social désavantagé dès la naissance et ce jusqu’à l’âge de 8 ans.

Budget de fonctionnement annuel moyen
19 millions d’euros

Siège
Basée à La Haye, aux Pays-Bas avec des équipes basées dans les pays cibles où nous travaillons, à Londres et Washington DC.

Directrice Générale

Cecilia Vaca Jones (@CecyVacaJones) compte plus de 20 ans d’expérience en matière de gestion de politiques et de programmes de développement social. Elle est titulaire d’un Master exécutif en urbanisme et gestion urbaine de la London School of Economics, un Master en politiques sociales pour le développement durable de l’Université de Bologne (Italie) et d’une Licence en relations internationales de l’Université pontificale catholique d’Équateur.

Avant de rejoindre la Fondation, Cecilia était Ministre coordinatrice du développement social de l’Équateur d’avril 2013 à mars 2016. Cecilia a contribué à la création, l’évaluation et l’adaptation de politiques publiques dans des domaines vitaux au sein du secteur du développement social, comme la petite enfance, les systèmes de sécurité sociale, l’éducation, la santé et la réduction de la pauvreté, tout en tenant toujours compte de la diversité culturelle en Équateur.

Elle a également occupé des postes de conception de politiques publiques au sein de différents autres ministères équatoriens, comme le ministère du travail, le ministère de l’inclusion sociale et le ministère de l’éducation. Elle y était chargée de la formulation d’objectifs pour les politiques publiques et d’initiatives de protection des droits humains. De plus, elle a travaillé pour de nombreuses organisations internationales et de la société civile, dont CESTAS, Fundación Esquel, l’Organisation des États Américains et le PNUD. Elle a également été enseignante à temps partiel à l’Université Pontificale Catholique d’Équateur et boursière d’un échange linguistique avec Reed College à Portland, en Oregon (États-Unis).

Lire la biographie complète de Cecilia Vaca Jones

Notre équipe

Équipe
37 personnes

Nationalités représentées
Brésil, Équateur, France, Inde, Israël, Pays-Bas, Pérou, Singapour, Espagne, Thaïlande, Turquie, Royaume-Uni, États-Unis, Vénézuela.

Langues parlées
L’anglais est notre langue de travail commune, le néerlandais et l’espagnol sont également quotidiennement parlés dans notre bureau de La Haye. Les autres langues utilisées dans le cadre de notre travail sont l’hébreu, l’hindi, le français, le mandarin, le portugais et le turc.

Sur cette page vous trouverez une présentation des membres de l’équipe de la Fondation Bernard van Leer. La plupart de nos membres sont basés à notre siège de la Haye, aux Pays-Bas, d’autres sont répartis à travers le monde dans les pays où nous déployons nos activités.

Offres d’emploi

Vous trouverez un aperçu à jour des offres d’emploi disponibles à la Fondation Bernard van Leer sur notre site web anglais.

Le Groupe Van Leer

Le Groupe Van Leer assure la fonction de holding des activités caritatives de Van Leer, et de ce fait, supervise le portefeuille d’investissements et la gouvernance des activités caritatives. Cela comprend le suivi des projets menés par la Fondation Bernard van Leer, ayant pour objectif de permettre à tous les enfants d’avoir un bon départ dans la vie ; parallèlement, le Groupe Van Leer soutient l’Institut Van Leer de Jérusalem et le Centre Cinématographique de Jérusalem, qui se concentrent sur le renforcement de la démocratie, de l’égalité et de la paix régionale en Israël et le Proche-Orient.

Directeur général du Groupe Van Leer
Le Directeur général rend des comptes au Conseil d’administration, mène à bien le développement de la stratégie du groupe et supervise l’exécution de l’ensemble des activités du Groupe Van Leer. Cela comprend la gestion du portefeuille d’investissements du Groupe Van Leer, le travail de la Fondation Bernard Van Leer, ainsi que le soutien à l’Institut Van Leer de Jérusalem et au Centre Cinématographique de Jérusalem. Le Directeur général actuel est Michael Feigelson.

Conseil d’administration du Groupe Van Leer
Le Conseil d’administration a la responsabilité fiduciaire de la totalité des activités du Groupe Van Leer. Tous les administrateurs siègent également au conseil d’administration de la Fondation Bernard van Leer. Le Conseil d’administration nomme ses propres administrateurs pour un maximum de trois périodes de 3 ans. Actuellement, neuf membres y siègent.