La première ville intelligente et adapatée aux enfants en Inde

Lorsque la mission des « Smart cities» de l’Inde a publié son classement des candidats en 2016, Bhubaneswar (capitale de l’état indien d’Odisha) figurait en tête de liste. Bhubaneshwar a, par la suite, été nommé finaliste des World Smart City Awards. La Fondation a collaboré avec l’administration municipale et l’Institut National des Affaires Urbaines indien pour renforcer les capacités des urbanistes à prendre en compte les besoins des enfants en bas-âge au fur et à mesure que la ville se régénère et se développe.

Grandir dans une zone urbaine indienne

Selon le recensement de 2001, 75 237 enfants âgés de moins de 6 ans vivaient à Bhubaneswar. Cependant, comme beaucoup de villes indiennes, cette ville croît très rapidement. Cela entraîne une croissance chaotique qui favorise la création de bidonvilles et de lotissements sauvages qui ont les structures inadéquates.

Parmi les problèmes auxquels font face les enfants en bas-âge de la ville de Bhubaneswar il y a notamment la défécation à l’air libre, l’inaccessibilité des parcs ; l’absence de voies piétonnes, d’éclairage public et de sécurité au niveau des intersections. Dans certains quartiers, les enfants doivent prendre les transports publics, inadaptés à ces derniers, pour aller à l’école la plus proche.

Prévoir des villes meilleures pour les enfants

 

La Fondation investit 790 000 euros sur trois ans, avec l’Autorité du Développement de Bhubaneswar, responsable du développement de la ville, qui s’engage à investir 5,1 millions d’euros.

En novembre 2016, le Centre des Smart Cities Adaptée aux Enfants a été officiellement lancé afin d’aider l’Autorité du Développement à élaborer un cadre efficace de planification et de gestion qui prend en compte les intérêts des enfants. Il reliera la plateforme nationale du Hub de la Smart City Adaptée de New Delhi, également créee par l’Institut Indien des Affaires Urbaines soutenu par la Fondation.

Formation de 100 urbanistes

Le centre assure désormais du soutien technique et au développement des compétences des concepteurs urbains qui travaillent sur les plans de développement de quartiers et de zones. Il a pour but de créer des directives, des réglementations et de pratiques exemplaires pour renseigner le processus de planification et d’approbation de nouveaux projets, à travers les agences gouvernementales et les promoteurs privés.

Ce travail permettra de transformer les bidonvilles en habitats planifiés avec les infrastructures publiques nécessaires pour qu’ils puissent être vivables et sains pour les enfants : des habitations améliorées ; des aires de jeux sécurisées, des parcs et espaces ouverts publics; des infrastructures scolaires et sanitaires locales ; un accès facile aux transports publics ; et des dispositifs adaptées aux enfants pour la gestion et la sécurité du trafic, avec des droits de passage clairs et des passages piétons améliorés sur les routes, particulièrement en face des écoles.