Pérou

Notre engagement au Pérou remonte au début des années 1980. Cet engagement se transforme progressivement et nous nous concentrons désormais davantage sur le plaidoyer. En établissant des partenariats avec des leaders d’opinion, universitaires, médias, politiciens, organisations internationales et le secteur privé, nos partenaires (dont Grupo Impulsor, une coalition de plaidoyer de haut niveau fondée en 2008), ont contribué à inscrire la question de la petite enfance au cœur des préoccupations politiques et à influencer les politiques et les décisions budgétaires au niveau national et régional.

Nous avons financé des ONG péruviennnes pendant des décennies afin de présenter des modèles de garde et de soins aux enfants, du préscolaire et de parentalité. Ces financements ont guidé le travail de notre programme Parents+ dans ce pays. Nous nous appuyons notamment sur notre travail de visites à domicile pour aider les travailleurs de la santé communautaire dans les états de Loreto, Ucayali, Huancavelica et Apurimac, afin d’atteindre plus de 100 000 familles d’ici 2020, et nous nous inspirons, par la même occasion, de programmes similaires dans d’autres états du Pérou.

Nous travaillons également à introduire les services de soutien aux parents auprès des employeurs (dont les services de la police péruvienne), des groupes de micro-crédit (en partenariat avec la Banque Interaméricaine de Développement) et des églises.

Partenariats

Quelques exemples de partenariats au Pérou:

La petite enfance est devenue l’une des principales préoccupations de la politique au Pérou au cours des dernières années, et cela est en grande partie dû au travail d’Asociación Salgalu dans l’organisation de Steering Group, un mouvement de plaidoyer qui compte parmi ses membres un nombre important de citoyens influents et charismatiques.

La recherche menée par Grupo de Análisis para el Desarrollo (GRADE) a révélé l’ampleur du problème de la violence contre les enfants. Aujourd’hui, l’amélioration de la collecte des données est en cours pour aider à suivre l’efficacité des interventions. En travaillant auprès des instances gouvernementales supérieures Asociación Red Innova a démontré que les municipalités rurales de Loreto pouvaient fournir les services de visite à domicile grâce au soutien financier et technique. Actuellement, la transposition de ce modèle à l’échelle nationale est en cours d’étude.

La campagne « Infancia sin Castigo, Infancia sin Violencia » de l’association INFANT a joué un rôle clé dans l’élaboration de la loi récente interdisant les châtiments corporels. Cette organisation locale et populaire, dirigée par les enfants continue à mener des campagnes contre la violence et sur l’amélioration des conditions de vie.