Early Childhood Matters 2017

Mise en place systèmes nationaux de données sur la petite enfance : préparer le terrain pour des services de petite enfance équitables et de qualité

Abbie Raikes, Professeur assistant, Université du Nebraska, Omaha NE, États-Unis & Ivelina Borisova, Spécialiste en éducation, UNICEF, New York, États-Unis

Les investissements dans le développement de la petite enfance ont augmenté dans plusieurs pays au cours de la dernière décennie et s’accompagnent d’un intérêt accru pour le suivi des progrès. Les données sur le développement de la petite enfance, telles que la qualité des services ou les estimations de l’état de santé et nutritionnel des jeunes enfants, sont essentielles pour éclairer les politiques et réformes et renforcer les programmes en cours. Les données sont également un élément clé de la responsabilisation : dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD), les pays doivent soumettre des rapports annuels sur les indicateurs pertinents relatifs au développement de la petite enfance.

Cependant, plusieurs éléments de développement de la petite enfance génèrent des difficultés dans la mise en place effective des systèmes de données. Parce qu’étant mieux compris dans un cadre de travail général, les systèmes de données doivent couvrir plusieurs secteurs, tels que la santé, la nutrition, l’enfance et la protection sociale ainsi que l’éducation. Nous devons veiller à ce que des indicateurs pertinents de la petite enfance soient intégrés dans des systèmes d’information et de données dans chaque secteur. La coordination entre ces systèmes de données est essentielle pour obtenir une vue d’ensemble nationale exhaustive de la situation des jeunes enfants.

Même avec les meilleurs systèmes de données en place, il peut être difficile d’utiliser les données pour éclairer directement les politiques et la pratique. Par exemple, les données qui sont les plus adaptées au suivi au niveau de la population peuvent ne pas être particulièrement utiles à un niveau pratique. Compte tenu du peu de financements disponibles pour la petite enfance de manière générale, les investissements dans les données doivent être équilibrés par rapport aux investissements dans d’autres domaines, tels que le développement professionnel et le soutien direct aux programmes. Enfin, l’accent est mis davantage sur l’élaboration d’outils de collecte des données que sur l’utilisation de ces données pour apporter des améliorations.

Malgré ces difficultés, des progrès notables ont été accomplis, grâce à une meilleure prise en compte de la manière dont les systèmes de données peuvent être conçus et à la volonté de plusieurs pays de faire de l’investissement dans la collecte et la mesure des données relatives à la petite enfance une priorité. Le Réseau d’action pour le développement de la petite enfance (ECDAN), décrit à cet article d’Early Childhood Matters, est un pas en avant dans ce sens. Parmi les groupes de travail mis en place par l’ECDAN figure un groupe sur les données, l’évaluation et la responsabilisation. Le travail de cette équipe a permis de formuler différentes observations :

  • Il existe une demande croissante de données démographiques sur le développement de la petite enfance. Plusieurs pays à revenu faible, intermédiaire et élevé ont initié des mesures de la population au moyen de différents outils mondiaux, régionaux et nationaux. Les outils mondiaux, conçus pour produire des données internationalement comparables, comprennent l’Enquête par grappes à indicateurs multiples – Indice de développement de la petite enfance (MICS ECDI), une évaluation des ménages basée sur le rapport des dispensateurs de soins et l’Instrument de mesure du développement de la petite enfance (IMDPE), une enquête auprès des enseignants sur le développement individuel des enfants ; des outils régionaux, conçus pour produire des outils comparables à l’échelle régionale, notamment les échelles de développement de l’enfance en Asie de l’Est et du Pacifique ; ainsi que des outils nationaux, utilisés à l’échelle nationale, comme le projet Measuring Early Learning and Quality Outcomes tools (MELQO). De plus en plus de pays ont choisi de collecter les données sur le développement de l’enfance même si tous les pays ne le font pas régulièrement. La prochaine étape consiste à renforcer les systèmes de suivi pour une collecte régulière et exhaustive des différentes données sur les multiples aspects du développement de l’enfance.
  • Un impact maximal sur la politique et la pratique implique une combinaison d’outils. Par exemple, les données de suivi au niveau mondial révéleront
    des modèles d’équité au sein des pays et entre les pays ; au niveau national les données pourraient fournir un ensemble plus complet d’indicateurs spécifiques aux politiques nationales. Les données formatives peuvent être efficaces au niveau des classes, en fournissant aux enseignants des informations sur chaque enfant. La clarté des priorités en matière de données ainsi que l’objectif et les limites de chaque type de données constituent des éléments fondamentaux d’un système de données efficace.
  • Des données complémentaires sont nécessaires, telles que celles relatives aux familles, aux dispensateurs de soins et aux environnements d’apprentissage. L’accent est souvent mis sur l’évaluation des résultats de l’enfant, sans lien explicite avec d’autres facteurs influençant le développement des enfants. Les données sur les résultats de l’enfance peuvent avoir plus d’impact et être plus exploitables lorsqu’elles sont combinées avec des informations plus complètes sur l’expérience des enfants, au sein et en dehors du foyer. Par exemple, les informations sur les dispensateurs de soins, y compris, mais sans s’y limiter, les parents, ne sont souvent pas disponibles, malgré le rôle clair que les dispensateurs de soins jouent dans le soutien au développement des enfants.
  • Les stratégies de mesure doivent prendre en compte les priorités et les pratiques Différents points de vue doivent être pris en compte dans ce qui doit être évalué et sur la façon dont doivent être utilisées les données. Ceci est particulièrement important lorsque les indicateurs sont envisagés pour un suivi régulier au sein ses secteurs et entre eux. Par exemple, les pays peuvent entamer le processus d’amélioration de leurs systèmes de données en réunissant des groupes de parties prenantes pour faire le point sur les données actuellement collectées, discuter des priorités relatives aux mesures supplémentaires et formuler des recommandations pour la modification du contenu des outils au besoin.
Photo: Avec l’aimable autorisation de l’Association Red INNOVA

Vers des systèmes coordonnés et exhaustifs

Les ODD offrent l’opportunité de mettre à profit cette dynamique d’évaluation du développement de la petite enfance en faveur des systèmes de données incluant une vision plus large et exhaustive du développement de la petite enfance. Dresser un tableau global du développement des enfants implique des systèmes de données intégrés prenant en compte les principaux indicateurs de différents secteurs. Peu de pays, y compris les pays à revenu élevé, disposent de systèmes coordonnés et exhaustifs nécessaires pour concrétiser pleinement cette vision. Le groupe de travail ECDAN a proposé une série de mesures pour aider les pays à mettre en place de tels systèmes, avec notamment la création d’un « cadre d’indicateurs de la petite enfance » qui peut être utilisé comme schéma directeur par les pays qui envisagent un système de données cordonné.

La qualité des données est un domaine prioritaire connexe ; bien qu’il soit essentiel de collecter davantage de données, il est tout aussi important de s’assurer que les données soient de bonne qualité et qu’elles soient représentatives de l’état des services de développement de la petite enfance. Plusieurs systèmes nationaux ont eu du mal à suivre la diversité de prestation des services au cours des dernières années, les systèmes de données nationaux recueillant donc principalement des informations des services publics. Les données sont rarement ventilées par résidence, revenu ou ethnie. Les enquêtes auprès des ménages tels que les MICS peuvent fournir un instantané plus complet des enfants et des familles que les données administratives, qui fournissent plus de détails sur la prestation de services mais beaucoup moins sur les caractéristiques des enfants et des familles participants.

Il est impératif de développer un système d’information intégré pour les enfants décrivant la prestation, la couverture de participation, la qualité et l’équité des services de la petite enfance. Pour garantir une information exacte sur l’équité il est important de veiller à ce que tous les groupes d’enfants et de familles soient représentés, en particulier ceux qui sont sous-représentés dans plusieurs enquêtes auprès des ménages en raison de leur isolement géographique ou culturel.

Des expériences variées dans des pays à tous les niveaux de revenu offrent des leçons pour les autres. Par exemple:

  • Aux États-Unis, le Département de l’éducation et le Département de la santé et des services sociaux (2016) ont collaboré pour aider les États à mettre en œuvre des systèmes de données sur la petite enfance. Des leçons clés de plusieurs années de travail dans la mise en œuvre de systèmes de données intégrés soulignent l’importance de commencer par élaborer des normes pour orienter le développement des mesures ; des politiques claires de gouvernance des données qui protégeront les droits des enfants et des familles ; et des efforts continus de renforcement des compétences à mesure que les systèmes de données sont mis en place.
  • Au Pérou, thele Ministère de l’éducation commencera bientôt à collecter des données auprès de la population sur le développement de la petite enfance et la qualité des environnements d’apprentissage préprimaire. Les données pilotes ont révélé des écarts considérables entre les normes adoptées pour les environnements préprimaires et la pratique réelle dans beaucoup de classes. Les données sont utilisées pour éclairer la formation des enseignants et la création d’outils de suivi permanent pour suivre les progrès vers l’implantation complète des normes.
  • En Azerbaïdjan, les systèmes de données ont du mal à suivre la diversité de prestation des services d’enseignement de la petite enfance au cours des dernières années. Il existe en Azerbaïdjan une grande variété de prestataires publics, privés, et ONG, mais également différentes configurations de programmes tels que les jardins d’enfants publics qui couvrent les enfants de la naissance à l’âge de 6 ans, des écoles maternelles pour les enfants âgés de 3 à 6 ans, des programmes d’une journée et d’une demi-journée, et des classes préparatoires à court terme. Ces prestataires ne relèvent pas tous de la responsabilité du Ministère de l’éducation, gardien habituel du Système d’information sur la gestion de l’éducation, et c’est pourquoi le système de données national couvre principalement les informations en lien avec les jardins d’enfants publics. Le pays examine de près les données disponibles et développe un système d’information intégré pour les enfants décrivant la livraison, la couverture de participation, la qualité et l’équité dans les services de la petite enfance.
  • En Tanzanie, le Ministère de l’éducation a créé de pertinents outils locaux pour évaluer le développement des enfants et la qualité des environnements d’apprentissage, afin de contribuer à l’élargissement des normes récemment adoptées en matière d’éducation préprimaire. La Tanzanie analyse également les voies et moyens d’accompagner l’évaluation formative dans les classes de préprimaire, et le pays revisite son système d’évaluation d’apprentissage pour en assurer l’efficacité dans la livraison de données d’apprentissage national au moment opportun.

De nombreux pays commencent à renforcer un aspect de leur système de données et continuent ensuite à travailler à l’élaboration de stratégies plus globales. L’Azerbaïdjan, par exemple, a commencé par explorer comment améliorer et coordonner les données à travers les services d’enseignement de la petite enfance dans le secteur éducatif, mais il a également veillé à reproduire ce processus dans d’autres secteurs. Au Pérou et en Tanzanie, les efforts n’incluent pas encore la création de systèmes de données globaux. Cependant, l’évaluation des résultats des enfants peut servir de point de départ à un système de données sur la petite enfance plus exhaustif à l’avenir. L’expérience des États-Unis démontre à la fois le coût et le temps nécessaires pour construire des systèmes de données intégrés. Elle offre également d’importants exemples sur la manière dont ces systèmes peuvent être mis en place.

Étant donné que l’attention se tourne vers la mise en œuvre de programmes et de politiques efficaces en faveur de la petite enfance, il faut mettre l’accent sur les données et les mesures, à la fois pour éclairer la mise en œuvre et suivre les progrès accomplis vers les objectifs.


Les références peuvent être trouvées dans la version pdf de l’article.

Également dans ce numéro de Early Childhood Matters

Soutenir la nouvelle génération de leaders de la petite enfance Étant donné que le discours est passé de « Pourquoi investir » dans la petite enfance à « Comment investir », nous avons besoin de leadership dans la petite enfance… Lire la suite Lire l'article ECM complet
De meilleures politiques pour une amélioration du financement des services en faveur des jeunes enfants Le financement inapproprié de l’éducation de la petite enfance et d’autres services en faveur des jeunes enfants et de leurs familles suscite des défis dans les pays à faible revenu… Lire la suite Lire l'article ECM complet
« Chile Crece Contigo » (Le Chili grandit avec toi) : 10 ans après Le Chili a depuis toujours eu une tradition d’engagement en faveur de la protection de l’enfance. Depuis le milieu du XXe siècle, notre approche s’est approfondie et intensifiée en réponse… Lire la suite Lire l'article ECM complet
Réseau d’action pour le développement de la petite enfance : un réseau mondial pour le renforcement du soutien aux jeunes enfants Cette année restera dans l’histoire comme l’année où un nouveau réseau mondial s’engage en faveur du développement de la petite enfance ! Le Réseau d’Action pour le Développement de la… Lire la suite Lire l'article ECM complet
De grandes surprises issues de petits cerveaux La dernière décennie a produit une explosion d’informations sur le cerveau du bébé, avec un nombre croissant de chercheurs qui font de pertinentes contributions dans ce domaine. La recherche de… Lire la suite Lire l'article ECM complet
De la petite à la grande échelle : l’expansion du préscolaire au Bangladesh Au cours de ces dernières années, le Bangladesh a réalisé des progrès considérables pour l’accès à l’éducation préscolaire pour tous les jeunes enfants. Bien qu’il reste encore beaucoup de chemin… Lire la suite Lire l'article ECM complet
Le meilleur investissement que les sociétés puissent faire Au fur et à mesure que l’économie numérique continue de s’intensifier, les responsables politiques du monde entier sont confrontés à un défi majeur: préparer les travailleurs à la quatrième révolution… Lire la suite Lire l'article ECM complet