L’appel à projets Urban95 Challenge : Des idées gagnantes qui améliorent les villes pour les enfants en bas âge (et pour tout le monde)

Publié 2 août 2017

Si vous pouviez voir la ville du haut de 95 cm (la taille moyenne d’un enfant de 3 ans en bonne santé), que changeriez-vous? Trouver les réponses à cette question était l’objectif de l’appel à projets Urban95 Challenge, à travers lequel la Fondation Bernard van Leer accorde des subventions à des projets à petite échelle, à l’initiative d’organisations ou d’individus venant du monde entier.

La Fondation a reçu plus de 151 candidatures et seules 26 ont été sélectionnées. Les gagnants venaient de 18 pays, qui répartis sur les 5 continents. Les projets ont reçu des subventions allant de 560€ à 30 000€, avec au total 460 000€ distribués. Pour en savoir plus sur les idées gagnantes, nous vous invitons à vous rendre sur le site internet de l’appel à projets Urban95 Challenge.

Répartition géographique des projets gagnants d'appel à projets Urban95 Challenge

L’esprit d’innovation et la transposabilité figuraient parmi les critères principaux du processus de sélection. « Nous ne cherchions pas spécialement des projets high-tech, mais plutôt des solutions réalistes pour adresser les besoins et les problèmes de tous les jours », nous explique Ardan Kockelkoren, analyste de recherche au sein de l’équipe Knowledge for Policy de la Fondation Bernard van Leer.

Les différentes approches ont illustré l’un des points les plus importants de la stratégie d’Urban95 de la Fondation Bernard van Leer : investir dans la petite enfance peut améliorer l’environnement urbain pour tous.

« Le monde s’urbanise à une vitesse incroyable. Les villes sont des endroits merveilleux pour grandir, mais elles peuvent également être très dangereuses. », dit Patrin Watanatada, Directrice de Knowledge for Policy, à la Fondation Bernard van Leer. « L’un des meilleurs investissements qu’une ville puisse faire c’est de tout mettre en œuvre pour répondre aux besoins de ses citoyens les plus jeunes », commente Michael Feigelson, Directeur Exécutif de la Fondation Bernard van Leer. « Comme le soulignent les leaders pionniers de Bogotá à Vancouver, si les enfants d’une ville se portent mieux, le reste de la population se porte probablement mieux aussi. »

Montage fait avec des photos des projets gagnants venant du Mexique, du Vietnam et du Kenya.